Intro à la Cacheroute

Intro à la Cacheroute

Le terme « cachère » est un mot hébraïque qui signifie « acceptable ». La Torah fournit des directives en matière d’alimentation, pour ce qui est acceptable de manger et ce qui ne l’est pas. La cacheroute est divisée en trois catégories : viande, lait et pareve.

Viande

Toute viande et volaille et leurs produits dérivés, tels qu’os, soupe ou sauce, sont considérés comme de la viande. Pour que les produits puissent être désignés comme de la viande cachère, ils doivent satisfaire aux exigences suivantes :

La viande cachère doit provenir d’un animal qui rumine et qui a les sabots fendus. (Les vaches, les moutons et les chèvres sont cachères, mais les lapins, les kangourous, les lions, les tigres et les renards ne le sont pas)

La volaille cachère est l’espèce domestiquée des poulets, des poulets de Cornouailles, des canards, des oies et des dindes. La Torah nomme les espèces de volailles interdites, y compris tous les oiseaux prédateurs et charognards.

Les animaux et les volailles doivent être abattus avec précision et examinés par un shochet qualifié (sacrificateur d’animaux), qui lui doit avoir la crainte de D. et qui a reçu une formation approfondie sur les rituels de l’abattage cachère. Tous les ustensiles utilisés pour l’abattage, le nettoyage, la préparation et l’emballage doivent être cachères.

Il est interdit de consommer certaines parties de l’animal. Les morceaux permissibles, qui se trouvent dans la partie avant de l’animal, doivent être cachérisés correctement avant d’être cuits.

La cachérisation est le processus par lequel le sang est retiré de la chair de la viande et de la volaille avant qu’elles ne soient préparées pour la consommation. Le processus de cachérisation, connu sous le nom de melichah (salage) comprend les étapes suivantes : lavage ou rinçage de la viande, trempage dans l’eau pendant une demi-heure, salage pendant une heure et rinçage en profondeur trois fois.

Lait

Tous les aliments provenant du lait ou contenant du lait sont classés comme produits laitiers, y compris le lait, le beurre, le yogourt et tous les fromages (durs, mous et crémeux).

Les produits laitiers doivent répondre aux critères suivants pour être considérés cachères :

Ils doivent provenir d’un animal cachère.

Tous les ingrédients doivent être cachères et sans dérivés de viande. Les produits laitiers doivent être également fabriqués et emballés dans de l’équipement qui a été cachérisé.

Les produits laitiers Chalav Israel (lait du juif) signifient qu’un juif était présent dès la traite de la vache jusqu’à la mise en bouteille du lait ou l’emballage du produit laitier.

La désignation MK-Laitier indique que le produit laitier est cachère mais n’a pas nécessairement été supervisé tout le long de sa fabrication donc ne peut pas être considéré Chalav Israel.

Poisson

Le poisson cachère doit avoir des nageoires et des écailles. Les écailles doivent être visibles à l’œil nu et être faciles à enlever de la peau du poisson, soit à la main ou avec un instrument. 

Si les écailles ne peuvent être enlevées qu’après avoir trempé le poisson dans de l’eau bouillante, il y a diverses opinions quant à savoir si le poisson est considéré cachère. L’esturgeon est l’un de ces poissons et, en pratique, il n’est pas considéré comme étant cachère.

Si un poisson est couvert partiellement d’écailles, celui-ci est quand même acceptable.

Pareve

Les aliments pareve ne contiennent ni viande ni lait. Les aliments pareve communs sont les œufs, le poisson, les fruits, les légumes, les graines, les jus non transformés, les pâtes, les boissons gazeuses, le café, le thé, et plusieurs bonbons et collations.

Il est à noter que les aliments peuvent perdre leur statut de pareve s’ils sont transformés dans de l’équipement de viande ou de lait ou si des additifs sont utilisés. Le chocolat pur, les biscuits et autres collations ne peuvent être consommés avec de la viande ou ses produits dérivés à moins qu’ils ne soient certifiés pareve.

Les œufs : Il faut vérifier les œufs pour s’assurer qu’ils ne contiennent pas de taches de sang. Dans ce cas, ils ne pourront pas être utilisés.

Le vin : Une règle importante régit la production du vin. Même si tous les ingrédients du vin sont d’origine cachère, il n’est cachère que si sa production a été faite exclusivement par des Juifs pratiquants.

SAVIEZ-VOUS QUE…

… Lorsqu’on fait bouillir des œufs, il faut en bouillir au moins trois à la fois. Ainsi, si un œuf contient du sang, il sera quand même considéré comme cachère lorsqu’il est cuit avec deux autres, car la majorité des œufs n’ont pas de sang.

… Le vin doit être fabriqué par des Juifs pour qu’il soit cachère. Cela vient du fait que le vin était souvent utilisé et sanctifié lors des cérémonies païennes.

… Le foie ne peut être cachérisé comme les autres viandes puisqu’il contient énormément de sang. En plus de le tremper et le saler, il faut griller le foie afin que tout le sang puisse s’écouler.

… La Chine est un très grand producteur d’ingrédients et de produits cachères.

… Il y a environ 1 500 agences de certification dans le monde dont la majorité est basée aux États-Unis.

… Les colorants alimentaires et les aliments faits avec des colorants comme les cerises au marasquin doivent être certifiés cachères, car certains peuvent être faits avec du carmin, un colorant rouge fait à partir d’un certain coléoptère et comme il nous est interdit de manger des insectes, cela rendrait le colorant non cachère.

… Un animal qui meurt de causes naturelles ou qui est tué par un autre animal ou un chasseur ne peut être consommé. La viande d’un animal malade est aussi interdite à la consommation.

…Il est interdit de consommer des reptiles ou des amphibiens. Les grenouilles en sont un exemple.

… À partir de l’abattage, la viande et la volaille cachère doivent faire l’objet d’une surveillance adéquate jusqu’à ce qu’elles atteignent le consommateur. Une étiquette métallique appelée plumba, portant le symbole de cacheroute, est souvent fixée sur la viande ou la volaille pour servir de sceau d’identification et de supervision. Sinon, la viande ou la volaille sont emballées dans un emballage inaltérable avec le logo cachère bien en vue.

… Toutes les garnitures, crèmes et bases de caramel doivent être certifiées cachères, car elles peuvent contenir du gras, des émulsifiants, des stabilisants de gélatine et des saveurs nécessitant la certification.

… Il y a une notion erronée que les produits naturels sont intrinsèquement cachères. En fait, tous les aliments non cachère sont naturels, et donc la notion de naturel n’a pas d’incidence sur le statut de cacheroute. Cela s’applique aux produits santé « naturels » ou « purs ».