• jeu, février 23, 2017

KACHERE

Certificateur Casher du Canada

 

 

C'est quoi kachère?

Qu'est-ce que la kacheroute?

La kacheroute est l’ensemble des règles juives se rapportant à l’alimentation. Ces règles sont d’origine biblique et sont exposées dans les textes de loi rabbiniques codifiés ; ces règles ont été respectées depuis plus de trois mille ans et sont essentielles à l’identité juive.

 

Une idée fausse couramment répandue prétend que les règles de kacheroute requièrent que la nourriture ait été bénie par un Rabbin. Cela est faux. Le fait qu’un aliment soit kacher ou non dépend de la source des ingrédients et du statut de l’équipement sur lequel les aliments ont été préparés. Certains aliments sont toujours acceptés comme étant kachers, comme les fruits et les légumes qui n’ont subi et qui ne requièrent aucune transformation. Par contre, d’autres produits sont considérés comme étant kachers seulement parce que les ingrédients qui les composent sont acceptables et que le processus de transformation est supervisé par une autorité rabbinique compétente.

 

L'Agence de certification kachère de Montréal

Tous les aliments doivent être produits sous la supervision d’une agence de certification kachère. Cette organisation est composée de Rabbins, d’experts en technologie alimentaire, et de surveillants des opérations sur le terrain qui possèdent l’expertise et les ressources nécessaires pour assurer le respect des lois de la kacheroute. Lorsque l’on cherche une certification kachère appropriée, il est impératif de s’affilier à un organisme dont la certification est généralement acceptée — ainsi, le symbole apposé sur le produit pourra être vendu à un groupe plus vaste de consommateurs.

 

Le Vaad Ha’Ir de Montréal offre une certification kachère qui est universellement acceptée. Nous utilisons des technologies et programmes de pointe qui permettent une communication aisée avec des entreprises variées, tout en assurant le maintien des normes de kacheroute les plus strictes. Le Vaad offre aussi une ligne directe qui a pour objectif de répondre à toute question provenant du domaine commercial ou du domaine privé. Nous avons affiché une liste de produits kachers et d’entreprises respectant les règles de kacheroute sur notre site web au www.mk.ca. Tout de même, lorsqu’une personne commence à peine à se familiariser avec les règles de kacheroute, il serait utile d’obtenir les conseils d’un Rabbin ou de n’importe lequel de nos experts en kacheroute.

 

Pourquoi adopter les règles de kacheroute?

L’USDA a exécuté une étude agricole à l’étranger et a découvert qu’en une année seulement il y avait eu une augmentation de 20 % des ventes d’aliments kachers canadiens. Ceux qui respectent certaines restrictions alimentaires, que ce soit pour des raisons religieuses, éthiques, ou pour des raisons de santé savent qu’ils peuvent se fier au symbole de certification kachère d’un produit lorsqu’ils veulent s’assurer de déterminer la nature des matières premières qui constituent les ingrédients.

Il est de plus en plus admis qu’il ne suffit plus de vérifier la liste des ingrédients qui entrent dans la fabrication d’un produit. Le symbole de kacheroute est reconnu comme étant un signe de sûreté garantissant que les produits ne contiennent pas d’ingrédients dérivant du lait, ni de sous-produits animaux. Même lorsqu’il s’agit de produits transformés à base d’ingrédients entièrement naturels, il pourrait y avoir des colorants et substances aromatiques naturels qui peuvent provenir d’espèces variées d’insectes ou de poissons non kachers ; le produit doit donc nécessairement afficher de façon visible un symbole de certification kachère. Ainsi, avoir une entreprise kachère signifie aussi d’accroître sa clientèle et de réaffirmer la confiance de vos clients envers vos produits.

 

Kacheroute numérique

Le Vaad de Montréal facilite la gestion d’une entreprise kachère en regroupant des informations sur la kacheroute dans une base de données protégée nommée « Digital Kosher » (« kacheroute numérique »). C’est un système automatisé qui aide la gestion des listes d’ingrédients kachers, qui offre une mise à jour des plus récents certificats de kacheroute, et qui assure que tout produit certifié kacher ne contient en fait que des ingrédients kachers.

Un certificat de kacheroute est assigné à chaque produit kacher à l’aide d’une K-ID. Ces codes d’identification de kacheroute sont organisés dans une liste connue sous le nom de « liste de produits » (product list). Toute entreprise doit établir une liste des matières premières, kachères et non kachères, et la faire approuver par notre personnel avant de pouvoir introduire ces ingrédients sur les lieux de production. Les informations fournies par les entreprises sont conservées dans la base de données protégée à laquelle le personnel du Vaad est le seul à pouvoir accéder, et cela, dans la plus stricte confidentialité. Lors des visites sur les lieux de production, nos superviseurs de kacheroute examinent les produits et les ingrédients utilisés dans la production pour les comparer à ceux fournis sur la liste de la base de données. Ils assurent ainsi que l’entreprise met en oeuvre les normes de kacheroute établies. Kacheroute numérique offre une structure fiable aux étapes variées qui sont requises dans l’application des règles de kacheroute sans interférer avec les questions immédiates de vente et de production.

 

INTRODUCTION AUX RÉGLES DE KACHEROUTE

 

Les aliments kachers se divisent en trois catégories : viande, lait et parève. Un des principes élémentaires de la kacheroute est la séparation absolue des produits laitiers et de la viande. Ces aliments ne peuvent être cuits ou mangés ensemble. Afin d’assurer cette séparation, une cuisine kachère contient des ustensiles, des services de vaisselle et des batteries de cuisine séparés pour les produits de lait et pour ceux de viande; les entreprises produisant des aliments kachers doivent s’assurer de ne pas utiliser de substances dérivées d’animaux lorsqu’ils produisent des produits contenant du lait, et vice-versa. La troisième catégorie, parève, se compose des aliments qui ne contiennent ni viande ni lait.

 

Viande: Tous les produits d’origine animale et leurs sous-produits, auxquels on fait référence en utilisant le terme basar (hébreu) ou fleichig (yiddish) doivent provenir d’animaux kachers. La viande ou les volailles doivent aussi provenir d’animaux qui ont été abattus par un Juif pieux qui est bien familiarisé avec les règles et traditions de ce rituel. Le sceau de certification kachère appliqué sur l’emballage permet de témoigner de ce fait.

 

Produits laitiers: Tous les aliments dérivant du lait ou des produits laitiers, et ceux qui en contiennent sont considérés c’halaves (hébreu) ou milc’higs (yiddish). Le produit laitier ne doit pas provenir d’un animal non kacher et ne doit pas contenir de substance provenant d’un animal. Tout produit laitier pasteurisé doit aussi avoir été traité sur de l’équipement kacher qui n’a pas été en contact avec de la viande ou avec des sous-produits animaux de quelque façon qu’il soit. Il est possible qu’un organisme de kacheroute remette une certification kachère sous le statut de produits laitiers pour des produits qui sembleraient ne pas contenir de lait; cela est possible lorsque l’équipement sur lequel les aliments ont été traités est normalement utilisé pour des produits laitiers, ou si l’aliment contient des ingrédients qui sont des dérivés du lait.

 

Parève: Les aliments qui ne contiennent ni lait ni viande sont parèves. De plus, ils ne peuvent avoir été préparés ou cuisinés avec aucune viande ou produit laitier. Le statut parève d’un aliment transformé doit être indiqué sur le sceau de certification kachère.

 

 

GLOSSAIRE DES TERMES HÉBREUX

  

Basar (hébreu), Fleishig (Yiddish): Un aliment qui contient de la viande ou de la volaille, ou des sous-produits de viande ou de volaille ; toute viande doit provenir d’animaux et de volailles kachers.

  

C'halave (hébreu), Milc'hig (Yiddish): Du lait ou tout aliment qui contient des produits laitiers ; tout lait doit provenir d’un animal kacher.

  

C'halave Yisraël: Produits laitiers qui contiennent du lait qui a été produit sous supervision rabbinique constante, de la traite du lait jusqu’à l’emballage, afin d’assurer qu’aucun lait provenant d’un animal non kacher n’ait été ajouté.

 

C'hametz: Tout produit fait à partir du blé, et autres produits qui ne sont pas considérés comme étant kachers durant les huit jours de la Pâque juive.

 

Kacher: Convenable ou approprié; par rapport à la kacheroute, un aliment qu’il est convenable de consommer et qui a été produit selon la loi juive.

 

Hechsher: Certification apposée sur les aliments traités ou préparés prouvant que le statut de kacheroute a été maintenu sous supervision rabbinique.

 

Machgiach: Un superviseur juif possédant une grande connaissance de la kacheroute, demeurant sur les lieux d’une entreprise ou d’un restaurant pour superviser le traitement ou la préparation des aliments.

 

Parève: Un aliment qui détient un statut neutre, et qui ne contient aucun produit de lait ni de viande.

 

Chec'hita: Les lois gouvernant le rituel de l’abattage des animaux et des volailles; ce rituel doit être exécuté par un Choc’hette.

 

Choc'hette: Un juif pieux qui exécute la chec’hita.

 

Chulc'hane Arouch: Interprétation rabbinique codifiée offrant une explication détaillée des lois de la kacheroute, du Chabbat, des Yom Tovim, etc.

 

Treife: Aliment non kacher, qui ne peut être consommé.


 

 
     ENVOYER CETTE PAGE             IMPRIMER